hawaii_retro.jpg

L’Ironman d’Hawaii fêtera son 30e anniversaire le 11 octobre prochain. Revivez la légende du triathlon année par année. Tout a commencé à la fin des années 80.

1978
Lors de la remise des prix d’une épreuve de course à pied à Hawaii, des concurrents se demandent qui sont les athlètes les plus complets : les nageurs, les coureurs ou les cyclistes ? Un des participants, John Collins, commandant de la Navy, imagine une course qui mettrait tout le monde d’accord. Il propose de réunir trois manifestations existantes : la course de natation Waikiki Rougwater (3,8 km), la cyclosportive Around-Oahu (180 km) et le marathon d’Honolulu. On appellera ceux qui finissent des Ironman (littéralement des hommes de fer), indique Collins. Le 18 février 1978, quinze hommes prennent le départ, douze vont au bout. L’Américain Gordon Haller s’impose en 11h46’58.

1979
Le bouche-à-oreille a attiré une cinquantaine de participants. Mais une météo épouvantable retarde la course d’un jour. Finalement, seulement quinze concurrents relèvent le défi. Tom Warren, de San Diego, 35 ans, gagne en 11h15’56. Lynn Lemaire, une championne cycliste de Boston, devient la première femme à finir un Ironman. Elle se classe 5e au scratch. Alors que l’organisateur John Collins se demande s’il ne vaut pas mieux transformer la course en relais, l’épreuve est vue par hasard par Barry McDermott, de Sports Illustrated, à Hawaii pour couvrir un tournoi de golf. Le journaliste écrit un reportage de 10 pages dans le plus grand magazine de sport au monde. John Collins est alors assailli par des centaines de demandes de participation.